lundi 18 octobre 2010

BERNARD LAMARCHE-VADEL, EN MARCHE

COLLOQUE BERNARD LAMARCHE-VADEL, EN MARCHE
17 et 18 novembre 2010

Théâtre Max Jacob - 2, Boulevard Dupleix - 29000 Quimper

Ce colloque a pour principale ambition de donner une vision précise du contexte dans lequel Bernard Lamarche-Vadel a développé sa pensée de critique d’art, des années 1970 aux années 1990, de situer cette pensée dans ce contexte (artistique, critique, littéraire, institutionnel, politique, territorial...), enfin de saisir de façon dynamique les enjeux spécifiques de l’activité des critiques d’art au regard tant des héritages de la pensée de Lamarche-Vadel que des évolutions des situations artistiques, culturelles et institutionnelles qui définissent aujourd’hui le monde de l’art.
La première journée sera consacrée aux évolutions du monde de l’art contemporain en France depuis les années 1970 et à la singularité des positions de Bernard lamarche-Vadel, à travers des témoignages d’acteurs de l’art proches de Lamarche-Vadel et témoins privilégiés des évolutions institutionnelles du monde de l’art en France (Michel Enrici, Dominique Marchès), et l’évocation de positions prises par de plus jeunes acteurs, critiques d’art, depuis le début des années 1990 (Patrice Joly, Gaël Charbau). Cette journée s’achèvera par une conférence-discussion à deux voix, proposée par Danielle Robert-Guédon, qui fut la responsable de l’Artothèque de Vitré quand Lamarche-Vadel en était le conseiller artistique, et Sylvie Mokhtari, responsable de la revue Critique d’art, publiée par les Archives de la Critique d’Art qui ont dressé l’inventaire de la bibliothèque de Lamarche-Vadel.
La seconde journée sera consacrée aux choix et héritages critiques de Lamarche-Vadel. Durant la matinée, seront proposées des études de ses choix et positions en matière de peinture (Romain Mathieu), de sculpture (Cédric Loire) et de photographie (Didier Vivien), pour en comprendre les intentions, les dynamiques et en saisir les résonances actuelles. Durant l’après-midi, seront abordées les postérités littéraires actuelles de ses romans (Xavier Boissel) et les problématiques liées à l’écriture critique dans ses rapports avec la littérature et avec les enjeux idéologiques (Cécile Marie-Castanet, Tristan Trémeau).
Le colloque sera ponctué de discussions publiques et de débats, favorisés par la présence d’artistes représentés dans l’exposition Bernard Lamarche-Vadel, Une situation (Peter Briggs, Jean Rault, Yvan Salomone – Galerie de l’École Supérieure d’Art de Quimper du 13 octobre au 4 décembre). Ces discussions permettront de penser de façon dynamique et collégiale les problématiques abordées, afin de donner au public les repères critiques fondamentaux pour appréhender la situation actuelle du monde de l’art à travers le prisme des choix et des positions de Bernard Lamarche-Vadel.
Organisation et suivi scientifique : Tristan Trémeau

Mercredi 17 novembre
LES ÉVOLUTIONS DU MONDE DE L’ART CONTEMPORAIN EN FRANCE DEPUIS LES ANNÉES 1970.
9h15 Michel Enrici : Nobody is perfect
10h45 Dominique Marchès

14h Patrice Joly
Gaël Charbau
Sylvie Mokhtari et de Danielle Robert-Guédon : Deux manières d’aller à Vitré

Jeudi 18 novembre
CHOIX ET HÉRITAGES DE BERNARD LAMARCHE-VADEL
9h Romain Mathieu : Les choix picturaux de Bernard Lamarche-Vadel
Cédric Loire : Les choix sculpturaux de Bernard Lamarche-Vadel
10h45 Didier Vivien : Les choix photographiques de Bernard Lamarche-Vadel : la marche, le stock et l’impasse

14h Xavier Boissel : Postérités littéraires de Lamarche-Vadel
14h45 Cécile Marie-Castanet : Dans l’ordre de l’art, le critique doit être un prophète et le début d’un saint, sinon il n’est qu’une grimace (BLV)
15h30 Tristan Trémeau : Politiques de la critique

Aucun commentaire:

Publier un commentaire