mardi 12 mai 2009

Giacometti l’Egyptien

Dessin d’Alberto Giacometti dans «Ägypten und Vorderasien» de Ludwig Curtius, Berlin, 1923.

Giacometti l’Egyptien
Kunsthaus Zürich
27 février – 24 mai 2009
Un aspect peu analysé de l’œuvre de Giacometti : une obstination du modèle égyptien.
“Des chefs-d’œuvre du Musée Egyptien de Berlin – bustes d’Akhenaton et de Néfertiti, statue-cube de Senemut, la «Tête verte» entre autres – entrent en dialogue direct avec les sculptures d’Alberto Giacometti. Il était profondément marqué par cet art : dans la concentration sur l’image humaine en quelques types élémentaires, dans le rapport entre le personnage et l’espace, dans l’intention artistique sous-jacente de conférer à l’individu un présent éternel. De sa jeunesse à la vieillesse il s’est approprié ces œuvres en les copiant. De nombreuses feuilles fascinantes permettent de se plonger dans cette confrontation couvrant plusieurs millénaires et ainsi de voir l’art de Giacometti ainsi que celui de l’Égypte ancienne sous un jour nouveau.”
http://www.kunsthaus.ch/fr/expositions/actuel/giacometti/?redirect_url=title%3DMethodologies



Alberto Giacometti, Akhenaton, env. 1921, crayon, 29,9 x 38,4 cm, Fondation Alberto et Annette Giacometti, Paris, © 2009 ProLitteris, Zürich.





Alberto Giacometti, Statue cube de Senemut, 1937(?), crayon, 22 x 18,7 cm, Fondation Alberto et Annette Giacometti, Paris, © 2009 ProLitteris, Zürich.

Alberto Giacometti, Der Garten des Ipy, 1942, plume, 25 x 18,8 cm, Privatsammlung, © 2009 ProLitteris, Zürich.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire