lundi 29 juin 2009

Le dess(e)in : entre projet et procès


Le dess(e)in : entre projet et procès
Claire Barbillon, Mathilde Bert, Ralph Dekoninck, Maud Hagelstein, Anaël Lejeune, Raphaël Pirenne, Friedrich Teja Bach, Tristan Trémeau
21 x 27 cm (broché), 96 pages (3 ill. n&b)

"Symptomatique d'une attitude scientifique récente, Hans Belting, dans son ouvrage Le chef d'œuvre invisible, au détour de l'analyse du Carré noir sur fond blanc de Kazimir Malevitch (1915), fait état des résultats de l'examen matériel du tableau ayant récemment révélé l'existence d'une composition sous-jacente au célèbre Quadrat. Mais tenter de la sorte d'appuyer son discours sur la pratique d'atelier pourrait sembler paradoxal, compte tenu de la démarche du suprématiste davantage caractérisée par un certain « déni » de la matière picturale.
Or, cette exemplaire prépondérance de l'intention de l'artiste sur la réalité physique du tableau ne fait en réalité que nous renvoyer, au miroir de la tradition, à une hiérarchisation des étapes suivies lors de la création artistique, qui longtemps prévalut pour les artistes et/ou les historiens, opposant l'idée ou l'invention imaginée par l'artiste, et l'exécution concrète de celle-ci.
Cristallisée en Italie au XVIe siècle autour de la notion de disegno – le dessein –, cette problématique devrait pouvoir bénéficier d'une reformulation et d'une mise en perspective plus actuelle, prolongeant ses enjeux théoriques et épistémologiques, avec cette question centrale pour certaines pratiques artistiques des XXe et XXIe siècles, du travail joint ou disjoint, du projet et du procès."

Couverture : Jacqueline Mesmaeker, Débord (2009)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire