mardi 9 juin 2009

Bernard Moninot


Bernard Moninot, Précurseur Sombre, technique mixte, mine d'argent sur acrylique, collage de mica et pyrex, 2003.
"Depuis plusieurs années je dessine avec des phénomènes, et je prospecte pour trouver d’autres moyens de mettre en œuvre mon travail, le faire évoluer et le réfléchir. Ondes sonores, résonances, mouvements vibratoires de poussière ou de pigments volatiles, produits par l’impact d’un coup de marteau, ou diapasons pour transférer et fixer mes traits sur des verres préparés. Dessins d’ombres portées à même le mur, la lumière étant le vecteur de figures (dessins obstacles) réalisées avec des structures de cordes de piano, de verre, de plexi, ou de mica, soumis à l’éclairage directionnel d’une lampe (les studiolos). Ainsi je me suis éloigné peu à peu des notions de tracés ou d’empreintes, liées au dessin déposé par un geste (trajet sur un support déployé dans une durée). Le caractère précaire et instantané de mes travaux d’ombres me permet de concevoir des œuvres où l’instant de l’apparition de l’image et le temps de sa fabrication ne font qu’un. D’autres travaux que je mène parallèlement procèdent autrement (en plein air) : je collecte dans différents lieux du monde (jardins, paysages, déserts) la mémoire du vent. Pour cela, j’ai mis au point un appareil capteur très simple qui recueille dans des boites de verre de chimie, préalablement obscurcies avec du noir de fumée, le dessin que fait dans l’air la pointe de certains végétaux. Saisir ce mouvement, le faire "se dessiner", nécessite d’appréhender simultanément un ensemble de paramètres complexes – nature du lieu, direction, impulsion, vitesse du vent, structure du végétal, variabilité du champ de son oscillation – afin de situer la partie de la plante pouvant peut-être tracer. Toutes les plantes ne peuvent pas dessiner, là encore à certains moments seulement quelque chose a lieu et se prête à l’écriture du vent. Souvent l’improbable figure ne se produit pas…Les dispositifs que je mets en place, les outils, ainsi que les instruments capteurs me permettent, plutôt que de la concevoir, de faire advenir le dessin." B. M.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire