mercredi 24 juin 2009

Amélie de Beauffort - When space draws




"When space draws"
"Une longue bande de papier s'enlace, s’enroulant comme ruban de möbius : par la torsion son dos se continue en face. Autour d’un demi-tour, quelque chose s’organise, de simple et de complexe à la fois. Il y a deux notions contradictoires : localement deux faces (discontinues), mais réellement, mathématiquement, une seule face et un seul bord (continu). Cette tension entre visible et non visible ne se résout pas. Entre la perception locale et l’appréhension globale de la pièce, le paradoxe se maintient comme la conjonction d’un continu et d’un discontinu pourtant irréductibles l’un à l’autre. Les notions de support, d’intérieur, d’extérieur, de cadre et de centre sont déplacées.
La surface unilatère contraint le cheminement du dessin : nouer, joindre, mais également écraser, peindre, couper, poinçonner, flécher, parcours multi/pliés respectant l’enroulement de la bande. Le regard se trouve désorienté, hors perspective, entre volume et surface ; dessus / dessous / devant / derrière échappent en contrebande, au fil des plis et déplis, des accidents."
d’après Amélie de Beauffort

Aucun commentaire:

Publier un commentaire