lundi 1 août 2011

Œil et camera obscura

http://www.lumen.nu/rekveld/wp/?p=352
The first image I’m aware of where the eye is compared to a camera obscura is from Ludovico Cardi detto il Cigoli, “Prospettiva Pratica”, manuscript Ms 2660A of the Uffizi library, 1613:
Sezione di un apparecchio fotografico stenopeico.
Sezione di un occhio umano.
Cardi detto il Cigoli, Prospettiva Pratica (Ms. 2660A), Gabinetto Disegni e Stampe, Uffizi, Firenze

And there’s another image, by Leonardo da Vinci, from his manuscript D (1508) which is sometimes interpreted as something similar, although there is no mention of a kind of screen in the eye:
Leonardo da Vinci, Observer Looking through a Gloss Model of the Human Eye [Observateur regardant à travers un modèle transparent de l’œil humain], 1508-09, détail, Manuscrit D, Institut de France, Paris.
Léonard de Vinci, Traité de la peinture, traduit et présenté par André Chastel, éd. Berger-Levrault, 1987, p. 168 :
« Comment les images des objets, reçues dans l'œil, se croisent dans l'humeur vitrée. Une expérience, montrant que les images ou apparences des objets, envoyées dans l'œil, se croisent dans l'humeur vitrée. On fait la démonstration en laissant les images des objets éclairés pénétrer par un petit trou dans une chambre très obscure. Tu intercepteras alors ces images sur une feuille blanche placée dans cette chambre assez près du trou, et tu verras tous les objets susdits sur cette feuille, avec leurs vraies formes et couleurs; mais ils seront plus petits et renversés à cause dudit croisement. Ces images, si elles viennent d'un endroit ensoleillé, paraîtront proprement peintes sur cette feuille, qui doit être très fine et vue à l'envers ; et que ce trou soit fait dans une très mince plaque de fer... »
R71 [J.-P. Richter, The literary works of Leonardo, 2e éd. 2 vol., Londres, 1939.]
103. L'œil et la chambre obscure, Institut de France, Paris, Ms. D. f° 8r. n° 103.
La manuscrit D, conservé à l’Institut de France à Paris, est décrit par André Chastel comme étant un traité d’optique en 10 folios (reliure cartonnée d’origine) datant de 1508.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire